samedi 16 septembre 2017

Convoquée (suite)

Caroline reçoit une grosse fessée. Quand le proviseur la relève de ses genoux, elle tape du pied par terre et frotte vigoureusement ces fesses sans prêter attention à la situation ridicule qu'elle offre aux spectateurs. Ce n'est que quand le proviseur lui pose les mains sur les épaules et la met face aux garçons qu'elle reprend conscience de la situation dans laquelle elle est. Il passe devant elle et relève sa tête en lui tenant le menton.

- Dite à ces messieurs pourquoi vous êtes punie Caroline ?

Caroline se triture les doigts et baisse la tête ne sachant quoi répondre. Une claque lui arrive sur les fesses la faisant avancer d'un pas et le proviseur lui relève une nouvelle fois la tête.

- Regardez vos camarades ! Et je veux une réponse claire et honnête...

Caroline se dit que dans sa situation, il vaut mieux dire la vérité, et que le proviseur sera plus conciliant avec elle si elle est franche. Elle prend son courage à deux mains pour s'exprimer.

- Je suis punie, car j'ai voulu venir dans votre dortoir cette nuit, alors que c'est interdit.

Le proviseur veut lui faire avouer qu'elle est venue pour être avec un garçon et insiste pour qu'elle précise :

- Et pourquoi vouliez-vous venir ?

Une fois de plus Caroline se dit qu'elle gagnera à être parfaitement honnête et répond d'emblée :

- Pour vous espionner sous la douche...

Le proviseur tout comme les garçons sont stupéfaits des propos de Caroline. Le proviseur ne s'attendait pas à une telle réponse, il reste surpris un moment. Une fois la surprise passée, les garçons lèvent le ton, horrifiés par ce que Caroline vient d'avouer. Le proviseur leur demande de se taire et demande à Caroline combien de fois a-t-elle fait ça. Elle se retourne vers le proviseur et jure qu'elle l'avait fait qu'une fois auparavant. Puis se met à pleurer en demandant des excuses.

- Donc si je comprends bien, vous êtes déjà venue voir ces garçons alors qu'ils étaient tout nu sous leurs douches... Mais comment avez-vous fait ?

Caroline prend conscience de ce qu'elle vient d'avouer et répète qu'elle est désolée. Le proviseur lui redemande sévèrement comment elle a fait. Entre deux sanglots, elle arrive à bredouiller qu'il y a un local technique près des douches et que d'ici, grâce à un trou dans une cloison, elle peut voir les douches.

Le proviseur prend Caroline par le bras pour qu'ils aillent constater cela immédiatement. Il demande à un élève d'aller chercher le gardien de l'établissement, celui-ci faisant aussi office d'agent d'entretien. Tous deux se dirigent vers les douches, tandis que les élèves dégoutés de l'attitude de Caroline discutent entres eux.

 Caroline doit attendre dans le couloir le temps que le proviseur fasse sortir les derniers élèves de la douche. Ceux-ci passent devant elle en commentant goguenard sa tenue, puis elle doit montrer au proviseur comment elle faisait. L'agent d'entretien arrive, Caroline rougit qu'il la découvre en petite tenue et cache l'avant de son string. Le proviseur constate son petit manège, mais n'y prête pas attention pour le moment. Il explique à l'agent d'entretien la situation et voit avec lui pour réparer de sorte que cela ne se reproduise plus. Puis il se tourne vers Caroline. Elle se sent toute petite, gênée d'être la cible de ces deux hommes, elle appréhende la suite.

- Quant à elle, j'étais en train de la punir parce-qu'elle a été surprise dans le dortoir des garçons, mais je ne m'attendais pas qu'elle avoue que c'était pour faire sa voyeuse... Et maintenant, vous jouez votre timorée parce-que vous êtes en petites tenues...

- Venez ici tout de suite !

Caroline est obligée de faire les trois pas qui la sépare du proviseur est de l'agent d'entretien.

- Tournez-vous !

Elle doit montrer ses fesses à peine cachées.

- Cela, ce sera pour avoir fait déplacer monsieur Ducros à cette heure si tardive...

Après un moment de silence ou le coeur de Caroline s'emballe.

- Monsieur Ducros, vous pouvez lui donner la fessée !

Celui-ci ne se le fait pas répéter, il s'approche de Caroline malgré son refus. Le proviseur lui conseille d'obéir et que ça punition sera en conséquence de ses bêtises. Puis il s'adresse à l'agent :

- Allez-y, elle mérite une grosse punition. Décullotez-là ! Baissez-lui complètement son string...


3 commentaires:

Julie DODIER a dit…

Bravo, cher webmaster. Voici une très belle suite, comme on les aime. Félicitations pour cette imagination. Enthousiasmant, vraiment.

Anonyme a dit…

Vu que la faute s'est considérablement alourdie, il me semble que la punition est maintenant un peu légère.
A mon sens, elle doit montrer aux garçons ce qu'elle a vu d'eux : elle devrait se retrouver entièrement nue devant eux (haut et bas). Ca me semblerait un juste retour des choses.

Julie DODIER a dit…

Merci Anonyme. Voilà une bonne idée !
Quelques jours de nudité en cours devrait être profitable à Caroline, pour lui faire comprendre ce que ça fait que d'être reluquée par des personnes... Caroline est obligée de se déshabiller entièrement le matin, en arrivant au lycée, chez le directeur, et elle doit passer la journée, nue, parmi les autres élèves ( en cours, dans la cour lors des pauses et durant les séances de gym ). Si elle tente de se cacher, alors c'est la fessée.